Adresse
/
Téléphone
acces rapide

28012022 - LE PASS VACCINAL ENTRE EN VIGUEUR DEPUIS LE 24 JANVIER 2022

28012022 - LE PASS VACCINAL ENTRE EN VIGUEUR DEPUIS LE 24 JANVIER 2022
Le Conseil constitutionnel a validé, le 21 janvier 2022, le renforcement des outils de gestion de la crise sanitaire, notamment en transformant le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » pour les personnes âgées de plus de 16 ans....
 

13012021 - COVID-19 - Précisions sur le protocole sanitaire applicable en ce début d'année 2022 dans les ACM

13012021 - COVID-19 - Précisions sur le protocole sanitaire applicable en ce début d'année 2022 dans les ACM

 
Nous vous transférons ci-dessous le courriel reçu de la SDJES 76 ( Ex pôles '' Jeunesse et sport de la DDCS ) sur le protocole applicable en 2022 pour les ACM.
 
----------------------------------------------------------------------------------------
Madame, Monsieur,
 
Tout d'abord, les équipes du service départemental à la jeunesse, à l'engagement et aux sport, présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année à tous les organisateurs et personnels œuvrant dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) en Seine-Maritime.
 
Nous sommes pleinement conscients que l'année 2021, de nouveau perturbée par plusieurs vagues épidémiques de covid-19, aura été éprouvante pour les organisateurs, directeurs, animateurs et autres personnels concourant au fonctionnement des ACM. Nous remercions sincèrement chacun d'entre eux pour le professionnalisme et l'énergie déployés tout au long de l'année 2021 afin que les accueils du département puissent fonctionner du mieux possible, au bénéfice (éducatif) de plusieurs dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents.
Alors que le pays connait en ce début d'année une circulation virale inédite, nous revenons vers vous afin de porter à votre connaissances des précisions apportées par le ministère au sujet du protocole sanitaire applicable dans les ACM :
 
Activités physiques et sportives :
- Compte tenu de la situation épidémique, il est très fortement recommandé de prioriser les activités physiques et sportives en extérieur. Lorsque la pratique en extérieur est impossible, des activités de basse intensité compatibles avec le port du masque et les règles de distanciation doivent être privilégiées.
 
Activités organisées hors locaux :
- Des excursions et sorties peuvent être organisées par les accueils. Au regard du contexte épidémiologique , il est toutefois vivement recommandé de reporter les sorties comportant des activités en espace clos (théâtre, musée, cinéma …), celles se déroulant à l’air libre (promenade en forêt, course d’orientation …) pouvant naturellement être maintenues.
 
Restauration du midi :
- La restauration dans les lieux prévus à cet effet doit être privilégiée. Dans le contexte actuel de très forte circulation du virus, il est néanmoins recommandé d’exploiter d’autres espaces que les locaux habituellement dédiés à la restauration (espaces extérieurs, gymnase, salles des fêtes etc.), lorsque l’étalement des plages horaires ou l’organisation de plusieurs services ne permettent pas de respecter les règles de distanciation et de limitation du brassage. Il pourra également être proposé, en dernier recours, des repas à emporter (si possible en alternant pour les mineurs les repas froids, à emporter, et les repas chauds à la cantine par roulement un jour sur deux).
- De manière générale, les plages horaires et le nombre de services sont adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation et à permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties sont dissociées. Les assises sont disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.
Posture à suivre en cas de survenue d'un cas confirmé au sein de l'ACM :
  1. Situation des personnels exerçant dans les ACM :
- L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les mineurs du groupe soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les mineurs du groupe n’implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque.
- Les personnels testés positifs au COVID-19 sont soumis au respect du cadre général des règles d'isolement; ces dernières étant rappelées sur la page suivante du site de l'assurance maladie : https://​www.​ameli.​fr/​assure/​covid-​19/​symptomes-​gestes-​barrieres-​cas-​contact-​et-​isolement/​isolement-​duree-​precautions-​regles-​d-​hygiene
 
- Les personnels identifiés contacts à risque doivent respecter une quarantaine de 7 jours à compter du dernier contact avec le cas confirmé (et réaliser un test de sortie de quarantaine à J7 du dernier contact avec le cas) sauf s’ils justifient d’un schéma vaccinal complet. Les personnels disposant d’un schéma vaccinal complet doivent réaliser immédiatement un test antigénique ou RT-PCR puis réaliser des autotests à J2 et J4 à compter du premier test. Comme pour les mineurs, ces autotests seront délivrés gratuitement en pharmacie lors de la réalisation du premier test ou sur présentation en pharmacie du résultat de test s’il a été réalisé en laboratoire. Les personnels remplissant ces conditions continuent de prendre part à l’accueil.
  1. Situation des mineurs de moins de 12 ans :
- La survenue d’un cas confirmé parmi les jeunes reçus entraîne l’éviction du cas confirmé, la mise en œuvre du protocole de dépistage réactif avec la suspension de l’accueil en présentiel des autres mineurs dans l’attente de la réalisation d’un test. Les mineurs du groupe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors du groupe) qui satisfont aux conditions ci-dessous pourront poursuivre leur participation à l’accueil sous réserve : 1 - de présenter un résultat de test TAG ou RT-PCR négatif, 2 - d’attester sur l’honneur de la réalisation de deux autotests négatifs à J2 et J4 à compter du premier test ;
 
- Il appartient au directeur ou au responsable de l’accueil de prévenir les responsables légaux des mineurs concernés qu’à la suite de la détection d’un cas confirmé, leur enfant pourrait poursuivre sa participation à l’accueil sous réserve de présenter un résultat de test négatif. Ces tests peuvent être réalisés auprès des professionnels de ville autorisés, les laboratoires de biologie médicale et les officines pharmaceutiques notamment. Les tests éligibles sont les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire, RT-LAMP ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé. Les autotests supervisés ne sont pas reconnus pour ce type de situation, la réglementation ne les autorisant pas chez les personnes contacts d’un cas confirmé. Quel que soit le type de test réalisé, les tests sont gratuits pour les mineurs.
 
- Lors de la réalisation du premier test en pharmacie, les représentants légaux du mineur se verront remettre gratuitement 2 autotests à réaliser le deuxième et le quatrième jour à compter du premier test (J2 et J4). Si le premier test est réalisé en laboratoire, les représentants légaux du mineur se verront remettre un bon permettant de se faire délivrer gratuitement les autotests en pharmacie. Si le test est positif, le mineur devient un cas confirmé. Il est demandé aux responsables légaux d’en informer le responsable de l’accueil. Le mineur devra alors respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours comme indiqué ci-dessus. Si le test est négatif, le mineur pourra revenir au sein de l’accueil. Les représentants du mineur devront produire à J2 et à J4 une attestation sur l’honneur de la réalisation effective de l’autotest et de son résultat négatif.
 
- En l’absence de présentation d’un test antigénique ou PCR pour les mineurs du groupe et les autres mineurs contacts à risque en dehors de ce dernier, la suspension de la participation à l’accueil est maintenue pour la durée de 7 jours. L’information communiquée par l’accueil vaut justificatif de la suspension de la participation du mineur concerné. Les mineurs ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.
  1. Situation des mineurs de 12 ans et plus :
- S’agissant des mineurs, le port du masque étant obligatoire tant pour les personnels que pour les mineurs dans tous les espaces clos et en particulier dans les salles d’activité, l’apparition d’un cas confirmé parmi les encadrants ou les mineurs n’implique pas automatiquement de contacts à risque dans le groupe. En effet, le contact-tracing devra évaluer si les personnels et les mineurs du groupe doivent être considérés comme contacts à risque, notamment au regard du respect des mesures barrières (dont le port permanent du masque) et des autres mesures de protection. Dans la mesure du possible, l’ARS valide le périmètre des personnes inclues dans le contact-tracing et aide si besoin l’établissement à l’identification des contacts à risque. Le directeur ou le responsable de l’accueil établit une liste des contacts à risque identifiés et de leurs coordonnées.
 
- Il appartient au responsable de l’accueil de prévenir les responsables légaux des mineurs que leur enfant est identifié comme contact à risque. Les règles qui s’appliquent sont celles prévues par les doctrines pour l’isolement des cas de covid-19 et la quarantaine du ministère des solidarités et de la santé pour les personnes contacts de 12 ans et plus. La conduite à tenir est différente selon le schéma vaccinal des mineurs.
 
- Le mineur doit respecter une quarantaine de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé et réaliser un test immédiatement puis à l’issue de la période de 7 jours à compter du dernier contact avec le cas confirmé sauf s’il justifie d’un schéma vaccinal complet (deux doses pour les 12-17 ans). Le mineur avec schéma vaccinal complet n’a pas de quarantaine à respecter mais devra réaliser un dépistage immédiat par test antigénique ou test RT-PCR puis réaliser des autotests à J2 puis J4 après le premier test. Ces autotests seront délivrés gratuitement en pharmacie lors de la réalisation du premier test ou sur présentation du résultat de test négatif si le test a été réalisée en laboratoire. Dans ces conditions, la quarantaine ne s’applique pas et le mineur peut poursuivre sa participation à l’accueil en veillant strictement au respect des gestes barrières.
 
- Les responsables légaux devront attester sur l’honneur, dès le premier jour, que leur enfant remplit bien cette condition et qu’il a réalisé un test négatif, pour permettre la poursuite de la participation à l’accueil. Les mineurs ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine. Les mineurs qui ne sont pas identifiés comme contacts à risque poursuivent leur participation à l’accueil, indépendamment de leur âge ou de leur statut vaccinal (sauf s’ils présentent des symptômes).
 
Pour conclure ce mail, nous vous informons que nous continuons à mettre à disposition des organisateurs ACM du département des boites d'auto-test par prélèvement nasal.Au regard des stocks restants, cette mise à disposition concerne exclusivement les accueils de loisirs se déroulant en période périscolaire(merci d'adresser vos demandes sur la boite fonctionnelle sdjes76-acm@ac-normandie.fr). Les (ré)approvisionnements en auto-tests en prévision des accueils se déroulant durant les vacances scolaires de février 2022 ne pourront être envisagés qu'à partir de la fin du mois de janvier (dans la limite des stocks restants).
Les équipes du SDJES restent à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions ou problématiques.

Bien cordialement,
--
Sylvain REMY
Inspecteur de la jeunesse et des sports
Chef du Service Départemental à la Jeunesse, à l'Engagement et aux Sports (SDJES)
 
Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de la Seine-Maritime
5 place des Faïenciers
76037 Rouen CEDEX
Tél. 02 32 08 97 03
 
 

04012022 - FFTT - MESURES SANITAIRES A PARTIR DU 3 JANVIER 2022

04012022 - FFTT - MESURES SANITAIRES A PARTIR DU 3 JANVIER 2022


Suite à l’évolution de la situation sanitaire, le Gouvernement a annoncé des mesures renforcées de restrictions qui entrent en vigueur à partir du lundi 3 janvier 2022 et ce jusqu’au 24 janvier 2022.

Ces mesures permettent de préserver l’activité des pratiquants comme celle des salles, clubs et gestionnaires d’équipements.

Outre la présentation du Pass sanitaire, puis à partir du 15 janvier 2022 du Pass vaccinal sous réserve de l’adoption par le Parlement, le port du masque redevient obligatoire et il est formellement interdit de le retirer même momentanément dans les équipements sportifs couverts et de plein air (ERP X et PA), excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif.

La consommation de boissons et d’aliments est interdite dans les espaces sportifs.

Enfin, il est important que le responsable de l’équipement ou l’organisateur de l’activité désigne les personnes habilitées à effectuer le contrôle du Pass sanitaire via l’application « TousAntiCovid Verif » et tenir un registre qui doit mentionner les personnes en charge du contrôle et éviter le brassage de population. Egalement mettre en place un second registre mentionnant les noms, date et heure de présence.

Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des informations détaillées:
 
 

Sources FFTT
 

01012022 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT EN VIGUEUR A COMPTER DU 3 JANVIER 2022

01012022 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT EN VIGUEUR A COMPTER DU 3 JANVIER 2022
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
 

16122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 16 DECEMBRE 2021 

16122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 16 DECEMBRE 2021 
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
 

07122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 7 DECEMBRE 2021 

07122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 7 DECEMBRE 2021 
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
 

11092021 - GUIDE DE REPRISE FFTT SAISON 2021-2022

11092021 - GUIDE DE REPRISE FFTT SAISON 2021-2022
Vous trouverez dessous le Guide de reprise du tennis de table pour la saison 2021-2022.
 
Il a été réalisé en tenant compte des directives ministérielles s’appliquant à partir du 30 août 2021 et actualisé suite à l’annonce du Premier ministre concernant le délai accordé aux mineurs de 12 ans pour leur permettre de se mettre en conformité avec l’obligation qui leur est faite de disposer d’un pass sanitaire valide à partir du 30 septembre prochain.
 
Une affiche a également été conçue pour synthétiser le contrôle du Pass sanitaire dans les clubs.
 
 
SPORTIVEMENT
 
CD76TT
New-Project-1-940x550
 

MESURES SANITAIRES MAJ 28012022

MESURES SANITAIRES 26/11 MAJ
 
Logo COVID-19
 
 
 
5f0eefc2cb83e_Ministredelducationnationaledelajeunesseetdessorts
 

Tableau des mesures d’aides économiques d’urgence
et
du Plan de relance pour le sport - 15012021

 

BOUGEZCHEZVOUS.FR - Le Ministère des sports lance sa web-application - 24042020

BOUGEZCHEZVOUS.FR - Le Ministère des sports lance sa web-application - 24042020
Le Ministère des sports lance sa web-application 
 
https://​bou​gezc​hezv​ous.​fr pour vous permettre de pratiquer une activité physique régulière à votre domicile.
 
N’attendez plus et rejoignez dès à présent la communauté
 
 
 

Covid-19 : lancement de la plateforme solidaires-handicaps.fr

Covid-19 : lancement de la plateforme solidaires-handicaps.fr
Bonjour,

Veuillez trouver ci-dessous communiqué de presse concernant le lancement de la plateforme solidaires-handicaps.fr initié par le Conseil national consultatif des personnes handicapées et de la Fédération des Centres Régionaux d'Études d'Actions et d'Informations, sous l’égide du Secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées et avec l’appui du Secrétariat général du Comité interministériel du handicap.  

 
La plateforme 
 
- aux personnes en situation de handicap, à leurs aidants et aux professionnels, de trouver des solutions à proximité de chez eux. Par exemple : Je suis seul(e) avec mon proche en situation de handicap, j’ai besoin de quelqu’un pour m’aider à faire mes courses, aller chercher mes médicaments à la pharmacie.
- aux structures et organismes de proposer leurs services. Par exemple : fournir aux aidants un coaching à distance pour les aider à gérer la période de confinement avec leur proche en situation de handicap
- aux volontaires de proposer une aide bénévole (ouverture prochaine de cette fonctionnalité). Par exemple : je suis psychologue, je veux apporter mon aide à distance.

N’hésitez pas à transférer cette informations à votre réseau.

Je profite de ce mail pour vous indiquer que toute l'équipe du CDOS 76, Elus et salariées, sont à votre disposition pour toute demande d'information, d'accompagnement et si vous rencontrez des difficultés d'activités liées au Covid-19. 

Prenez soin de vous et de vos proches.

Géraldine LEPREVOST
Chargée de Mission CDOS 76 
En charge du Handicap
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 S'ABONNER A LA NEWSLETTER 
 
S' inscrire aux BREVES DU CD76TT, indiquez votre adresse mail
 
Pour vous désincrire merci de nous adresser un mail à l'adresse suivante : communication@cd76tt.fr
Votre désinscription sera effective sous 48 Heures et un mail vous sera adressé pour confirmer la suppression.

CD76TT Uniquement sans contour
 
7 BIS AVENUE FRANKLIN ROOSEVELT
76122 LE GRAND QUEVILLY
TÉL: 02 35 67 37 11
FAX: 02 35 76 94 99
 
MENTIONS LEGALES
 
FFTT LOGO PETIT
NOUS ECRIRE...
 
Adressez-nous votre message par mail et nous vous répondrons dans les plus brefs délais...
*
*
*
Texte sur plusieurs lignes
* Champ obligatoire

envoyer
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28012022 - LE PASS VACCINAL ENTRE EN VIGUEUR DEPUIS LE 24 JANVIER 2022
28012022 - LE PASS VACCINAL ENTRE EN VIGUEUR DEPUIS LE 24 JANVIER 2022
Le Conseil constitutionnel a validé, le 21 janvier 2022, le renforcement des outils de gestion de la crise sanitaire, notamment en transformant le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » pour les personnes âgées de plus de 16 ans.

L’intervention du Premier ministre, le 20 janvier 2022, concerne la mise en place de prochaines mesures et la levée progressive des restrictions sanitaires.

Pour rappel, au 15 janvier 2022, toutes les personnes de plus de 18 ans et un mois doivent avoir fait leur dose de rappel dans les temps pour conserver leur certificat de vaccination actif dans le « pass sanitaire ». Au-delà de ces délais, leur ancien certificat de vaccination est considéré comme expiré et n’est plus valide.
 

PASS VACCINAL

Depuis le 24 janvier 2022 :
Pour les personnes âgées de plus de 16 ans, le « pass sanitaire » est devenu le « pass vaccinal ».
Cela implique qu’à la différence du « pass sanitaire », la présentation d’un certificat de test négatif de moins de 24h ne suffit plus pour entrer dans certains lieux.

Le « pass vaccinal » consiste en la présentation soit :
  • d'une preuve de schéma vaccinal complet ;
  • d’un certificat de rétablissement ;
  • ou d’un certificat de contre-indication à la vaccination.

Pour les mineurs de 12 ans et 2 mois jusqu’à 16 ans, le « pass sanitaire » demeure valide.
Le « pass sanitaire » consiste en la présentation soit :
  • d'un schéma vaccinal complet ;
  • d'un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ;
  • d'un certificat de rétablissement de la Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Sont exemptés de « pass sanitaire » et de « pass vaccinal » :
  • les mineurs de moins de 12 ans et 2 mois,
  • les personnes ayant une contre-indication à la vaccination et présentant un certificat médical établi sur le formulaire spécifique (cerfa n° 16183*01) attestant d'un des cas de contre-indication médicale figurant dans la liste.

Le certificat de rétablissement prouve que vous avez été testé positif au Covid-19 et que vous n’avez pas pu réaliser la dose de rappel : c’est le résultat positif de ce test RT-PCR ou antigénique. Ce résultat doit dater de plus de 11 jours et de moins de 6 mois. Un autotest ne permet pas d’avoir un certificat de rétablissement.


VERIFICATION DU PASS

Tous les équipements sportifs doivent-ils appliquer le « pass » ?
Le « pass » s’applique et doit être contrôlé par les personnes qui en contrôlent habituellement l’accès ou, à défaut, celles qui organisent les activités physiques, sportives et ludiques qui y sont proposées.
Le « pass » ne sera pas demandé pour les équipements sportifs en accès libre dont l’accès n’est pas habituellement contrôlé ou pas surveillé en permanence, et que la pratique sportive n’y est pas organisée.


CONSOMMATION DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

À compter du 16 février 2022 :
La consommation sera à nouveau possible dans les enceintes sportives, de même que la consommation debout dans les bars.

Le protocole sanitaire actuel interdit la vente et la consommation de boissons ou alimentaire dans l’enceinte d’un établissement recevant du public.
Cependant, pendant la pratique sportive, vous pouvez boire et manger un encas (ex. : barre de céréales) que vous aurez apporté.


PORT DU MASQUE

Celui-ci est obligatoire et il est formellement interdit de le retirer même momentanément dans les équipements sportifs couverts et de plein air (ERP X et PA), excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif. 
 
13012021 - COVID-19 - Précisions sur le protocole sanitaire applicable en ce début d'année 2022 dans les ACM
13012021 - COVID-19 - Précisions sur le protocole sanitaire applicable en ce début d'année 2022 dans les ACM

 
Nous vous transférons ci-dessous le courriel reçu de la SDJES 76 ( Ex pôles '' Jeunesse et sport de la DDCS ) sur le protocole applicable en 2022 pour les ACM.
 
----------------------------------------------------------------------------------------
Madame, Monsieur,
 
Tout d'abord, les équipes du service départemental à la jeunesse, à l'engagement et aux sport, présentent leurs meilleurs vœux pour cette nouvelle année à tous les organisateurs et personnels œuvrant dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) en Seine-Maritime.
 
Nous sommes pleinement conscients que l'année 2021, de nouveau perturbée par plusieurs vagues épidémiques de covid-19, aura été éprouvante pour les organisateurs, directeurs, animateurs et autres personnels concourant au fonctionnement des ACM. Nous remercions sincèrement chacun d'entre eux pour le professionnalisme et l'énergie déployés tout au long de l'année 2021 afin que les accueils du département puissent fonctionner du mieux possible, au bénéfice (éducatif) de plusieurs dizaines de milliers d'enfants et d'adolescents.
Alors que le pays connait en ce début d'année une circulation virale inédite, nous revenons vers vous afin de porter à votre connaissances des précisions apportées par le ministère au sujet du protocole sanitaire applicable dans les ACM :
 
Activités physiques et sportives :
- Compte tenu de la situation épidémique, il est très fortement recommandé de prioriser les activités physiques et sportives en extérieur. Lorsque la pratique en extérieur est impossible, des activités de basse intensité compatibles avec le port du masque et les règles de distanciation doivent être privilégiées.
 
Activités organisées hors locaux :
- Des excursions et sorties peuvent être organisées par les accueils. Au regard du contexte épidémiologique , il est toutefois vivement recommandé de reporter les sorties comportant des activités en espace clos (théâtre, musée, cinéma …), celles se déroulant à l’air libre (promenade en forêt, course d’orientation …) pouvant naturellement être maintenues.
 
Restauration du midi :
- La restauration dans les lieux prévus à cet effet doit être privilégiée. Dans le contexte actuel de très forte circulation du virus, il est néanmoins recommandé d’exploiter d’autres espaces que les locaux habituellement dédiés à la restauration (espaces extérieurs, gymnase, salles des fêtes etc.), lorsque l’étalement des plages horaires ou l’organisation de plusieurs services ne permettent pas de respecter les règles de distanciation et de limitation du brassage. Il pourra également être proposé, en dernier recours, des repas à emporter (si possible en alternant pour les mineurs les repas froids, à emporter, et les repas chauds à la cantine par roulement un jour sur deux).
- De manière générale, les plages horaires et le nombre de services sont adaptés de manière à limiter les flux et la densité d’occupation et à permettre la limitation du brassage. Dans la mesure du possible, les entrées et les sorties sont dissociées. Les assises sont disposées de manière à éviter d’être face à face voire côte à côte (par exemple en quinconce) lorsque cela est matériellement possible.
Posture à suivre en cas de survenue d'un cas confirmé au sein de l'ACM :
  1. Situation des personnels exerçant dans les ACM :
- L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels, dès lors qu’ils portent un masque, n’implique pas que les mineurs du groupe soient considérés comme contacts à risque. De même, l’apparition d’un cas confirmé parmi les mineurs du groupe n’implique pas que les personnels soient identifiés comme contacts à risque, dès lors que ces derniers portent un masque.
- Les personnels testés positifs au COVID-19 sont soumis au respect du cadre général des règles d'isolement; ces dernières étant rappelées sur la page suivante du site de l'assurance maladie : https://​www.​ameli.​fr/​assure/​covid-​19/​symptomes-​gestes-​barrieres-​cas-​contact-​et-​isolement/​isolement-​duree-​precautions-​regles-​d-​hygiene
 
- Les personnels identifiés contacts à risque doivent respecter une quarantaine de 7 jours à compter du dernier contact avec le cas confirmé (et réaliser un test de sortie de quarantaine à J7 du dernier contact avec le cas) sauf s’ils justifient d’un schéma vaccinal complet. Les personnels disposant d’un schéma vaccinal complet doivent réaliser immédiatement un test antigénique ou RT-PCR puis réaliser des autotests à J2 et J4 à compter du premier test. Comme pour les mineurs, ces autotests seront délivrés gratuitement en pharmacie lors de la réalisation du premier test ou sur présentation en pharmacie du résultat de test s’il a été réalisé en laboratoire. Les personnels remplissant ces conditions continuent de prendre part à l’accueil.
  1. Situation des mineurs de moins de 12 ans :
- La survenue d’un cas confirmé parmi les jeunes reçus entraîne l’éviction du cas confirmé, la mise en œuvre du protocole de dépistage réactif avec la suspension de l’accueil en présentiel des autres mineurs dans l’attente de la réalisation d’un test. Les mineurs du groupe (et ceux identifiés comme contacts à risque en dehors du groupe) qui satisfont aux conditions ci-dessous pourront poursuivre leur participation à l’accueil sous réserve : 1 - de présenter un résultat de test TAG ou RT-PCR négatif, 2 - d’attester sur l’honneur de la réalisation de deux autotests négatifs à J2 et J4 à compter du premier test ;
 
- Il appartient au directeur ou au responsable de l’accueil de prévenir les responsables légaux des mineurs concernés qu’à la suite de la détection d’un cas confirmé, leur enfant pourrait poursuivre sa participation à l’accueil sous réserve de présenter un résultat de test négatif. Ces tests peuvent être réalisés auprès des professionnels de ville autorisés, les laboratoires de biologie médicale et les officines pharmaceutiques notamment. Les tests éligibles sont les tests RT-PCR sur prélèvement nasopharyngé ou salivaire, RT-LAMP ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé. Les autotests supervisés ne sont pas reconnus pour ce type de situation, la réglementation ne les autorisant pas chez les personnes contacts d’un cas confirmé. Quel que soit le type de test réalisé, les tests sont gratuits pour les mineurs.
 
- Lors de la réalisation du premier test en pharmacie, les représentants légaux du mineur se verront remettre gratuitement 2 autotests à réaliser le deuxième et le quatrième jour à compter du premier test (J2 et J4). Si le premier test est réalisé en laboratoire, les représentants légaux du mineur se verront remettre un bon permettant de se faire délivrer gratuitement les autotests en pharmacie. Si le test est positif, le mineur devient un cas confirmé. Il est demandé aux responsables légaux d’en informer le responsable de l’accueil. Le mineur devra alors respecter un isolement de 7 jours pouvant être réduit à 5 jours comme indiqué ci-dessus. Si le test est négatif, le mineur pourra revenir au sein de l’accueil. Les représentants du mineur devront produire à J2 et à J4 une attestation sur l’honneur de la réalisation effective de l’autotest et de son résultat négatif.
 
- En l’absence de présentation d’un test antigénique ou PCR pour les mineurs du groupe et les autres mineurs contacts à risque en dehors de ce dernier, la suspension de la participation à l’accueil est maintenue pour la durée de 7 jours. L’information communiquée par l’accueil vaut justificatif de la suspension de la participation du mineur concerné. Les mineurs ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine.
  1. Situation des mineurs de 12 ans et plus :
- S’agissant des mineurs, le port du masque étant obligatoire tant pour les personnels que pour les mineurs dans tous les espaces clos et en particulier dans les salles d’activité, l’apparition d’un cas confirmé parmi les encadrants ou les mineurs n’implique pas automatiquement de contacts à risque dans le groupe. En effet, le contact-tracing devra évaluer si les personnels et les mineurs du groupe doivent être considérés comme contacts à risque, notamment au regard du respect des mesures barrières (dont le port permanent du masque) et des autres mesures de protection. Dans la mesure du possible, l’ARS valide le périmètre des personnes inclues dans le contact-tracing et aide si besoin l’établissement à l’identification des contacts à risque. Le directeur ou le responsable de l’accueil établit une liste des contacts à risque identifiés et de leurs coordonnées.
 
- Il appartient au responsable de l’accueil de prévenir les responsables légaux des mineurs que leur enfant est identifié comme contact à risque. Les règles qui s’appliquent sont celles prévues par les doctrines pour l’isolement des cas de covid-19 et la quarantaine du ministère des solidarités et de la santé pour les personnes contacts de 12 ans et plus. La conduite à tenir est différente selon le schéma vaccinal des mineurs.
 
- Le mineur doit respecter une quarantaine de 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé et réaliser un test immédiatement puis à l’issue de la période de 7 jours à compter du dernier contact avec le cas confirmé sauf s’il justifie d’un schéma vaccinal complet (deux doses pour les 12-17 ans). Le mineur avec schéma vaccinal complet n’a pas de quarantaine à respecter mais devra réaliser un dépistage immédiat par test antigénique ou test RT-PCR puis réaliser des autotests à J2 puis J4 après le premier test. Ces autotests seront délivrés gratuitement en pharmacie lors de la réalisation du premier test ou sur présentation du résultat de test négatif si le test a été réalisée en laboratoire. Dans ces conditions, la quarantaine ne s’applique pas et le mineur peut poursuivre sa participation à l’accueil en veillant strictement au respect des gestes barrières.
 
- Les responsables légaux devront attester sur l’honneur, dès le premier jour, que leur enfant remplit bien cette condition et qu’il a réalisé un test négatif, pour permettre la poursuite de la participation à l’accueil. Les mineurs ayant contracté la Covid-19 depuis moins de deux mois ne sont pas soumis à l’obligation de dépistage ou de quarantaine. Les mineurs qui ne sont pas identifiés comme contacts à risque poursuivent leur participation à l’accueil, indépendamment de leur âge ou de leur statut vaccinal (sauf s’ils présentent des symptômes).
 
Pour conclure ce mail, nous vous informons que nous continuons à mettre à disposition des organisateurs ACM du département des boites d'auto-test par prélèvement nasal.Au regard des stocks restants, cette mise à disposition concerne exclusivement les accueils de loisirs se déroulant en période périscolaire(merci d'adresser vos demandes sur la boite fonctionnelle sdjes76-acm@ac-normandie.fr). Les (ré)approvisionnements en auto-tests en prévision des accueils se déroulant durant les vacances scolaires de février 2022 ne pourront être envisagés qu'à partir de la fin du mois de janvier (dans la limite des stocks restants).
Les équipes du SDJES restent à votre disposition pour répondre à vos éventuelles questions ou problématiques.

Bien cordialement,
--
Sylvain REMY
Inspecteur de la jeunesse et des sports
Chef du Service Départemental à la Jeunesse, à l'Engagement et aux Sports (SDJES)
 
Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de la Seine-Maritime
5 place des Faïenciers
76037 Rouen CEDEX
Tél. 02 32 08 97 03
 
04012022 - FFTT - MESURES SANITAIRES A PARTIR DU 3 JANVIER 2022
04012022 - FFTT - MESURES SANITAIRES A PARTIR DU 3 JANVIER 2022


Suite à l’évolution de la situation sanitaire, le Gouvernement a annoncé des mesures renforcées de restrictions qui entrent en vigueur à partir du lundi 3 janvier 2022 et ce jusqu’au 24 janvier 2022.

Ces mesures permettent de préserver l’activité des pratiquants comme celle des salles, clubs et gestionnaires d’équipements.

Outre la présentation du Pass sanitaire, puis à partir du 15 janvier 2022 du Pass vaccinal sous réserve de l’adoption par le Parlement, le port du masque redevient obligatoire et il est formellement interdit de le retirer même momentanément dans les équipements sportifs couverts et de plein air (ERP X et PA), excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif.

La consommation de boissons et d’aliments est interdite dans les espaces sportifs.

Enfin, il est important que le responsable de l’équipement ou l’organisateur de l’activité désigne les personnes habilitées à effectuer le contrôle du Pass sanitaire via l’application « TousAntiCovid Verif » et tenir un registre qui doit mentionner les personnes en charge du contrôle et éviter le brassage de population. Egalement mettre en place un second registre mentionnant les noms, date et heure de présence.

Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des informations détaillées:
 
 

Sources FFTT
01012022 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT EN VIGUEUR A COMPTER DU 3 JANVIER 2022
01012022 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT EN VIGUEUR A COMPTER DU 3 JANVIER 2022
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
16122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 16 DECEMBRE 2021 
16122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 16 DECEMBRE 2021 
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
07122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 7 DECEMBRE 2021 
07122021 -  MESURES SANITAIRES POUR LE SPORT DEPUIS A COMPTER DU 7 DECEMBRE 2021 
Dans un contexte de reprise de l’épidémie de covid-19, le Gouvernement a acté des mesures de nature à limiter la propagation du virus et protéger nos concitoyens.
 
Dans le champ du sport, l’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.
 
 
11092021 - GUIDE DE REPRISE FFTT SAISON 2021-2022
11092021 - GUIDE DE REPRISE FFTT SAISON 2021-2022
Vous trouverez dessous le Guide de reprise du tennis de table pour la saison 2021-2022.
 
Il a été réalisé en tenant compte des directives ministérielles s’appliquant à partir du 30 août 2021 et actualisé suite à l’annonce du Premier ministre concernant le délai accordé aux mineurs de 12 ans pour leur permettre de se mettre en conformité avec l’obligation qui leur est faite de disposer d’un pass sanitaire valide à partir du 30 septembre prochain.
 
Une affiche a également été conçue pour synthétiser le contrôle du Pass sanitaire dans les clubs.
 
 
SPORTIVEMENT
 
CD76TT